Philosophie

Zoé AMIEL – Fabrice GARCIA

Zoé AMIEL

Important: avoir fait de la “philo” ou pas n’a aucune importance.
Ce cours, qu’il faut considérer comme une aventure, une promenade au cœur de l’histoire de la pensée et de la connaissance, s’adresse à toutes et à tous ceux qui veulent réfléchir sans se prendre la tête mais tout en se passionnant.
Ce cours est donc ouvert à tous, anciens comme nouveaux, débutants ou autres
Les cours s’articulent autour d’une réflexion générale sur la philosophie au fondement des grandes idées de la civilisation occidentale et de la pensée européenne
C’est une réflexion qui s’inscrit dans un déroulement historique – la Philosophie abordée de l’Antiquité à nos jours –  qui nous renvoie sans cesse à notre époque et donc amène à une réflexion sur le temps et les grandes questions concernant notre société comme les valeurs, le pouvoir, la religion, le savoir, l’histoire, les grands systèmes philosophiques, etc…
Cette étude, commencée par la haute Antiquité grecque va se poursuivre et il y aura donc un petit rappel pour mettre ou remettre tout le monde dans le “bain”.
Pour tous les sites, sauf celui de Lodève, nous en sommes à la fin de l’Empire romain avec l’avènement du christianisme et au début du Haut Moyen Âge.
Pour le site de Lodève, le cours reprend au début: l’émergence de la raison, la naissance de la Philosophie et les philosophies présocratiques. (Ce cours a déjà été donné sur les autres sites).

Attention: Il s’agit d’un cours et non pas de “café-philo”. Des espaces de discussion à partir du contenu du cours s’aménagent selon les désirs ou les besoins de l’assistance mais la discussion ne constitue pas la structure essentielle du cours.

Fabrice GARCIA 

Les cours 2021-2022 porteront sur la notion de « pensée ». Pour espérer circonscrire au mieux cette idée, il sera nécessaire de l’associer à un autre thème, par exemple : pensée et langage ; pensée et morale ; pensée et admiration ; pensée et utilité (…). Différents questionnements pourront alors être formulés : « Existe-t-il une pensée sans langage ? » ; « Est-ce que la pensée peut rechercher la vérité sans respecter des exigences morales ? » ; « Ne faut-il pas disposer d’une certaine sensibilité esthétique pour avoir envie de penser ? », etc. La multiplication de ces approches permettra de mieux cerner son concept.”