Enseignements > Géopolitique

Définition et analyse des méthodes et concepts de la géopolitique à partir d'exemples historico-géographiques précis. Rappel des fondements et méthodes de la géopolitique, approche systémique des problèmes géopolitiques par une présentation selon la méthode des plaques géopolitiques.

Présenter des études de cas de situations géopolitiques localisées sur un pays, soit des approches thématiques concernant un ensemble régional, soit des problématiques plus planétaires pour leur intérêt propre. Continuer avec le décryptage de l'actualité géopolitique lorsqu'il y a matière.

 

M Marc De Welder et M Christian FENERY (Tourbes cours hebdomadaire)

M Christian FENERY (Agde, Mèze – cours par quinzaine)

 

Si le terme Géopolitique est apparu pour la première fois, dans un manuscrit inédit de Leibniz en 1679, puis en 1889 chez un professeur suédois, c'est cependant d'abord en Allemagne puis en Angleterre et aux États-Unis, que la notion Géopolitique se construisit de 1897 à 1945.

Après avoir été bannie comme '' savoir scientifique'', suite à la chute du nazisme en 1945, la notion géopolitique revient en France dans les années 1970 avec en particulier le géographe Yves Lacoste, et retrouve ainsi une nouvelle légitimité suite aux différents conflits des années 70/ 80 .

 

A l'heure de la mondialisation, la géopolitique permet de s'ouvrir l'esprit sur les enjeux géographiques, historiques, politiques, stratégiques, économiques et sociaux du monde...

 

NB : Tous les cours et les cartes seront de nouveau accessibles en format PDF uniquement pour les étudiants présents lors du cours.

 

Comme l'année passée, vos deux intervenants Marc De Velder et Christian Fénery vous proposent un programme Géopolitique varié, en espérant vous accueillir plus nombreux dès la rentrée 2018/ 2019.

 

 

M Jean Claude Roux (Frontignan cours hebdomadaire)

 

Ce cours vise, à partir d’exemples pris dans la chronique historique, à mettre en évidence les méthodes propres à l’analyse géopolitique.

 

  • Il s’attachera donc à décortiquer les tenants et aboutissants de certaines crises marquantes en évaluant la prévisibilité de certaines situations.
  • L’importance de l’explication économique sera détachée et explicitée, car l’économie est un des moteurs souvent récusés de certains conflits.
  • Il choisira aussi des exemples de situation niant la prévisibilité rationnelle de paramètres communément admis en géopolitique.

 

Pour être plus précis, les cas suivants seront pris à titre d’exemples :

 

  • Le découpage du Moyen-Orient selon la ligne Sykes-Picot de 1916 explique-t-il les développements des crises en cours ?
  • Les facteurs religieux et linguistiques sont-ils des indicateurs géopolitiques pertinents ?
  • L’ombre chinoise, telle que portée sur l’Asie du Sud-Est, est-elle une rupture de l’équilibre des puissances en Asie ?
  • Décollage ou effondrement de l’Afrique ? Peut-on y voir clair dans une analyse sans aprioris sur l’Afrique ?
  • L’Amérique latine : enfin, un continent heureux en géopolitique ?
  • Hegel a écrit : « Rien de grand n’a jamais été fait sans les passions ! ». L’impérialisme est-il une maladie honteuse ?

 

Il est prévu de consacrer une partie du temps affecté au cours aux situations d’actualité extérieure.

Mentions légales